Pas d’argent suisse pour les guerres dans le monde

Chaque matin, on peut lire dans les journaux la misère et la mort engendrée par les conflits armés. Que la guerre n’est jamais une solution, même ceux qui y prennent part le savent. Il la font néanmoins, car c’est un commerce rentable.

En tant qu’un des plus grand centre financier du Monde, la Suisse a une responsabilité directe dans l’encouragement de ces guerres. Les caisses de pensions, la banque nationale suisse et les banques financent à hauteur de milliards la production d’armes à travers le monde. Sans le savoir, nous sommes tous complices de ceux qui profitent de la misère et la guerre.

Pour cette raison, le GSsA (Groupe pour une Suisse sans Armée) a lancé le 11 avril dernier sa nouvelle initiative pour lutter contre le commerce de la guerre! Elle prévoit d’interdire le financement de l’industrie de l’armement par la Banque nationale suisse, les fondations, ainsi que les institutions de prévoyance publique et
professionnelle.

Ici, vous pouvez trouver des informations supplémentaires et la possibilité d’apporter votre signature.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *