Depuis Berne

TI_carobbio_marina_SP_2011_web_cut

Conseillère nationale depuis 2007, élue sur la liste socialiste au Tessin, je siège dans les commissions des finances, de la sécurité sociale et de la santé publique ainsi que dans la délégation des finances.

En tant que médecin, tessinoise et politicienne, je vois tous les jours des personnes qui doivent faire face à la pauvreté, l’exclusion, les conditions de travail précaires, les hausses des loyers et des primes maladie.

Pour cette raison-là, je m’engage particulièrement pour les assurances sociales fortes, pour un bon système de santé, le droit au logement, la protection de l’environnement qui demande des mesures locales et globales. Bref, je m’engage pour une société dans laquelle la production des richesses bénéficie à toutes et tous et pas seulement à quelques uns.

Je suis également vice-présidente du PSS depuis mars 2008.

Transparence

La transparence est au cœur de la démocratie. C’est pourquoi je rends publics mes liens d’intérêt ainsi que mes revenus issus de l’activité politique et professionnelle.

J’ai remis mes deux cartes d’accès au Palais fédéral à Michael Töngi (Association suisse des locataires – ASLOCA) et à Jean-Félix Savary (Groupement Romand d’études des Addictions Grea). En 2015, j’ai versé 9’700 francs au Parti socialiste suisse, au PS Tessinois et au « gruppo della sinistra », le groupement alternatif de la commune de Lumino.

Mes revenus en tant que Conseillère nationale s’élèvent à 95’385.- en 2015, dont 89’548.- de revenus imposables. En plus, j’ai perçu des indemnités et des défraiements pour les mandats suivants:

  • Associazione svizzera inquilini (Présidente): 7’000.- frs.
  • PS Suisse (Vice-présidente): 5’000.- frs.
  • Coordination politique des addictions (Présidente): 6’000.- frs.

Tous mes autres mandats (AMCA, Fondazione Amici di AMCA, Fondazione Casa Astra, Initative des Alpes, SSP, Coordinamento donne della sinistra, Associazione Solidarietà con la Grecia) ne sont pas défrayés.

Liens