Egalité des sexes

Alors qu’en théorie les Femmes et les Hommes ont en Suisse les mêmes droits, cela n’est pas garanti en pratique: le but de l’égalité des chances n’est pas encore tout à fait atteint. L’inégalité salariale, toujours d’actualité, le peu de femmes dans les postes de direction et la lutte contre les stéréotypes – les défis que les femmes doivent surmonter sont nombreux. Mais ces discriminations ne sont pas toujours qu’à l’égard des femmes; très souvent, les minorités sexuelles en sont victimes, et dans certaines situation, les hommes aussi. Un exemple pour cela est le congé paternité, un thème sur lequel une initiative populaire vient d’être lancée. Munie de 130 000 signatures, l’initiative populaire «Pour un congé paternité raisonnable» a été déposée le 04 juillet 2017 à Berne. 

Vous trouverez d’avantage d’informations ci-dessous:

Initiative congé paternité

Lorsqu’on devient papa en Suisse, on a un jour de congé, exactement comme lors d’un déménagement : un jour! Nous demandons 20 jours de congé paternité payé – qui peuvent être pris de manière flexible dans le délai d’un an après la naissance.

Nécessaire : La naissance d’un enfant représente une étape déterminante. Pour assurer à l’enfant un bon départ dans la vie, il faut que tous les pères soient bien présents – et pas seulement ceux qui peuvent se permettre un congé non payé.

Conforme à notre temps : Les pères actuels veulent prendre leur responsabilité dès le début. C’est d’ailleurs aussi ce que l’on attend d’eux. La condition pour concilier vie professionnelle et vie familiale passe par suffisamment de temps libre à disposition.

Finançable : 20 jours de congé paternité équivalent sur la fiche de salaire mensuelle à un café ; à ce prix-là, c’est un grand pas en avant pour les pères et un tout petit pas pour les assurances sociales.