Allocution à l’occasion du Festival International de Films de Fribourg

Allocution à l’occasion du Festival International de Films de Fribourg

Chers collègues de l’Assemblée fédérale,

Monsieur le Syndic,

Monsieur le Président du Conseil général,

Mesdames et Messieurs les représentants des autorités communales,

Monsieur le Directeur général de la SRG SSR

Monsieur le Directeur de la Radio Télévision Suisse,

Monsieur le Président,

Monsieur le Directeur artistique,

Mesdames et Messieurs les membres des jurys,

Monsieur le Président du Locarno Festival, Mesdames et Messieurs les représentants du cinéma,

Mesdames et Messieurs les représentants de la presse,

Chers amis fidèles du FIFF,

 

J’ai toujours aimé assister à des festivals de cinéma. Chaque été, je passe ainsi quelques jours à Locarno, pour le Festival international du film. Ce soir, c’est donc pour moi un plaisir et un honneur de participer pour la première fois à ce festival, dont j’ai entendu dire tant de bien !

Pour sa 33e édition, le Festival International de Films de Fribourg propose encore un programme riche et varié, avec des films d’une douzaine de pays, dont la Chine, la France, l’Indonésie, la Jordanie, Porto Rico et la Bosnie-Herzégovine. En plus de représenter une grande diversité culturelle et linguistique, les films sélectionnés explorent également plusieurs genres – de la comédie romantique au film documentaire, en passant par le thriller et le court-métrage – et abordent différentes thématiques, dont des sujets d’actualité tels que la toxicomanie ou la violence à l’égard des jeunes femmes, ou encore un sujet historique – la guerre de Corée –, présenté sous un jour nouveau.

À mes yeux, découvrir des films de réalisateurs aux nationalités diverses, en différentes langues et présentant des facettes artistiques multiples est une expérience d’une richesse inouïe. D’ailleurs, un festival de cinéma ne se résume pas à la projection de films. Un festival de cinéma, c’est également une offre copieuse en matière de culture et de divertissement et un événement qui rassemble non seulement la population, mais aussi des cinéphiles et des professionnels du cinéma du monde entier. L’espace d’une semaine, Fribourg sera une ville différente : plus vivante, plus cosmopolite et plus belle – si tant est que cela soit possible.

 

Dans le contexte d’un festival de cinéma, l’expérience de s’asseoir dans une salle de cinéma et d’assister à une projection prend une tout autre dimension qu’à l’accoutumée. C’est aussi l’occasion de réfléchir à la condition humaine, ainsi qu’à des notions telles que la justice et la paix, la pauvreté et la richesse. Il se crée une sorte de dialogue entre cultures, entre pays riches et pays pauvres, qui permet de considérer le monde dans son ensemble et d’élargir son horizon, de porter un regard sur d’autres pays et d’autres réalités sociales, afin de nous rappeler à quel point le monde lui-même représente une extrême variété, et que c’est précisément cette variété qui le rend beau. À une époque où plusieurs partis ou groupes remettent en question certaines valeurs telles que le respect mutuel et l’égalité des êtres humains devant la loi, j’estime qu’il est essentiel de le souligner.

 

De ce point de vue, je suis très heureux qu’il y ait une collaboration avec Comundo qui se concrétise sous la forme d’une Jury des Jeunes COMUNDO : Il est essentiel de sensibiliser les nouvelles générations à la diversité du monde et aux problèmes que connaissent certaines régions du monde. Ce n’est qu’ainsi que nous formerons des citoyens conscients, solidaires et dotés d’une vision globale.

 

La valorisation du multilinguisme et la promotion des minorités – linguistiques, mais pas uniquement – font partie des thèmes phares de ma présidence du Conseil national. En Suisse comme dans les festivals de cinéma, plusieurs langues, cultures et religions se côtoient avec succès. La ville de Fribourg illustre d’ailleurs très bien cette réalité. C’est précisément cette diversité qui fait de la Suisse ce qu’elle est : nous sommes plus que la somme des diverses composantes de notre société ; nous sommes à la fois différents et semblables.

Pour toutes ces raisons, c’est pour moi un grand honneur d’être parmi vous ce soir et de pouvoir m’exprimer à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de ce festival, qui repose sur des valeurs que j’ai toujours défendues dans le cadre de mon engagement politique et en cette année de présidence.

Je vous remercie encore une fois pour l’invitation et vous souhaite une agréable séance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *